Les médias en parlent

Infor Jeunes – Bruxelles – « Et toi, parles-tu Pic speech ? »

14 juin 2015
La Fédération Infor Jeunes Wallonie - Bruxelles : Infor jeunes

La Fédération Infor Jeunes Wallonie – Bruxelles

http://www.infor-jeunes.be/site/news-detail-357-Et-toi,-parles-tu-Pic-speech-?

 

Toi aussi tu n’envoies plus un seul sms sans mettre un émoticône ? Tu préfères envoyer une photo plutôt qu’un long texto ? Si la réponse à ces questions est « oui », c’est officiel, tu es atteint du syndrome « Pic speech ». Infor jeunes t’en dit plus !

Depuis l’apparition des smartphones, plus besoin de stylo, la plupart des communications se font par textos dans lesquels émoticônes et images sont omniprésents. Cette nouvelle forme de langage, appelée « Pic speech » est bien plus ludique et rapide, mais surtout, c’est un genre de langage codé, pas toujours compréhensible pour les adultes… Ce sont en effet en grande partie les adolescents nés après 1995 qui en sont les plus grands adeptes.

Le « Pic speech », qu’est-ce que c’est ?

« [C’est] un langage des images au sens large, qu’on pourrait aussi appeler « Parlimage ». C’est un mélange d’écrit et d’images. Ils [les jeunes] échangent des textos bourrés de signes cabalistiques, les émoticônes, qui symbolisent visuellement leurs émotions. Mais aussi des photos avec texte et dessins associés, parfois tracés au doigt sur l’écran tactile. Ou encore des vidéos très courtes et des gifs, ces images animées. Tout cela grâce à Snapchat, Instagram ou Vine, les applications de leurs téléphones mobiles », selon Thu Trinh-Bouvier, spécialiste de la communication digitale, responsable nouveaux média chez Vivendi, qui a réalisé une étude sur le phénomène.

Quel est l’avantage de ce nouveau mode de communication ?

Outre le fait que ce langage soit rapide et plutôt marrant, « il y a bien sûr la facilité de l’outil, le smartphone, qu’ils ont toujours à la main, qui renferme tout leur univers et qui permet de prendre des photos. Cette génération baigne, depuis sa naissance, dans la culture de l’image. Elle a pu photographier très facilement dès son plus jeune âge. C’est donc devenu un mode d’expression spontané, naturel, massif, qui structure son rapport au monde », explique Thu Trinh-Bouvier.

Est-on en train d’appauvrir notre langage ?

Envoyer de simples photos ou des petits émoticônes pourrait nous laisser croire que nous sommes en train d’appauvrir notre langage. Rassure-toi, il n’en est rien ! Le Pic Speech permet même de l’enrichir car il ajoute une dimension du langage oral dans nos textes. Le plus bel exemple est l’ironie exprimée notamment grâce à ces petites têtes au sourire narquois !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply